Page Précédente

Irak/Kurdistan: la dispute sur des contrats pétroliers sera évoquée à Bagdad


Dimanche 9 decembre 2007 à 17h38

ERBIL (Irak), 9 déc 2007 (AFP) — Le Premier ministre kurde Nechirvan Barzani a annoncé dimanche qu'il allait se rendre dans les deux prochains jours à Bagdad pour discuter du sort des contrats pétroliers signés par son gouvernement avec des compagnies étrangères .

"Je vais me rendre à Bagdad à la tête d'une forte délégation pour discuter des ces contrats pétroliers", qui ont suscité l'opposition du gouvernement central à Bagdad, a dit M. Barzani à la presse.

En novembre, le ministre irakien du pétrole Hussein Chahristani avait affirmé avoir annulé une quinzaine de contrats pétroliers signés récemment par les autorités du Kurdistan irakien -- région autonome et alliée des Américains--.

En réaction, M. Barzani avait affirmé que les contrats pétroliers signés par les gouvernement du Kurdistan seront mis en oeuvre. "Personne ne peut annuler des contrats signés par le Kurdistan", avait il dit.

Début novembre, les autorités du Kurdistan irakien ont approuvé la signature de sept nouveaux contrats pétroliers.

Au total, quinze blocs ont été attribués à ce jour par le gouvernement kurde depuis l'adoption en août 2007 par la région d'une loi sur le pétrole et le gaz.

Une vingtaine de compagnies étrangères opèrent désormais au Kurdistan, ceci malgré l'opposition du gouvernement central de Bagdad qui y voit une remise en cause de sa souveraineté.

Le ministre Chahristani a déjà déclaré à plusieurs reprises considérer ces contrats comme "illégaux", menaçant les compagnies concernées de ne plus avoir "l'opportunité de travailler avec le gouvernement irakien".

Ces menaces sont restées sans effet à ce jour.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.