Page Précédente

Huit soldats turcs tués dans une attaque du PKK (nouveau bilan)


Samedi 30 juillet 2016 à 08h25

Ankara, 30 juil 2016 (AFP) — Huit soldats turcs ont été tués par des combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le sud-est du pays, l'attaque la plus meurtrière de la rébellion kurde depuis le putsch raté, selon un nouveau bilan de l'armée samedi.

Les militaires ont été attaqués sur la route entre les villes de Hakkari et de Cukurca, alors qu'ils patrouillaient dans la province de Hakkari, proche de la frontière avec le nord de l'Irak.

Vingt-cinq d'entre eux ont également été blessés, selon l'armée.

Vendredi, de premiers bilans avaient fait état de cinq soldats turcs tués.

Huit partisans du PKK ont par ailleurs été "neutralisés" dans la zone après une opération de l'armée de l'air, selon l'armée.

Les combats entre la rébellion kurde et l'armée turque ont continué depuis la tentative de coup d'Etat raté du 15 juillet.

Les attaques contre l'armée se sont multipliées depuis la fin en juillet 2015 du cessez-le-feu, qui avait tenu pendant deux ans et demi dans le sud-est en majorité kurde. Depuis, ces attaques ont fait des centaines de morts du côté des forces de sécurité.

Ces derniers mois, le gouvernement a mené des opérations militaires contre le PKK pour déloger les combattants kurdes des zones urbaines. Selon des militants, des civils sont aussi touchés par la reprise du conflit.

Depuis le début du soulèvement du PKK en 1984, près de 40.000 personnes ont été tuées dans les combats. Le PKK est considéré commune une organisation terroriste par les Etats-Unis et l'Union européenne.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.