Page Précédente

Huit morts dans une embuscade à la frontière irako-iranienne


Dimanche 15 juillet 2007 à 12h32

SOULEMANIYAH (Irak), 15 juil 2007 (AFP) — Sept gardes-frontières et un civil ont été tués dimanche dans une embuscade en Irak à la frontière iranienne, près de Penjwin, dans la région autonome du Kurdistan, selon un nouveau bilan de la police locale.

Un précédent bilan faisait état de cinq gardes-frontières tués.

"L'une de nos patrouilles a été attaquée par des hommes armés non identifiés", a précisé le général de brigade Ahmed Deskara, commandant une section basée près de la ville de Soulemaniyah.

L'un des sept gardes-frontières tués était un officier, a-t-il ajouté.

D'autres gardes-frontières de cette région avaient été attaqués par le passé par un groupe extrémiste islamiste qui dit s'appeler Al-Qaïda au Kurdistan -- anciennement Ansar al-Islam -- opérant le long des frontières poreuses entre l'Iran et l'Irak.

Par ailleurs, trois policiers ont été tués et deux autres blessés au cours d'affrontements avec des hommes armés dans la région de Nassiriyah, dans le sud de l'Irak, selon la police locale.

A Aziziyah, au sud de Bagdad, des hommes armés ont fait irruption dans la maison d'un conseiller municipal du village, Hassim Jassim, et tué sa femme et son fils, a rapporté le lieutenant de police Ali Kadhim.

M. Jassim n'était pas à son domicile au moment des faits, a-t-il ajouté.

Enfin, à Baiji, dans le nord, le conducteur d'un camion turc a été tué dans l'explosion d'une bombe au passage de son véhicule à la périphérie de cette ville pétrolière, selon la police locale.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.