Page Précédente

Deux journalistes kurdes iraniens condamnés à mort (Institut kurde de Paris)


Vendredi 20 juillet 2007 à 15h19

PARIS, 20 juil 2007 (AFP) — Deux journalistes kurdes iraniens, Adnan Hassanpour et Hiva Botimar, ont été condamnés à mort le 16 juillet pour "espionnage" par un tribunal iranien, a affirmé vendredi l'Institut kurde de Paris, qui demande une "intervention urgente de la communauté internationale".

Les deux hommes ont été condamnés par le "tribunal révolutionnaire" de Marivan et ont été transférés à la prison centrale de Sanandaj, en vue de l'exécution de leur condamnation, selon la même source.

Ces deux journalistes collaboraient au magazine Aso (Horizons), publié en kurde et en persan à Sanandaj. Cette publication a été interdite par les autorités iraniennes en août 2005.

Amnesty International, qui avait fait état de l'arrestation de M. Hassanpour en janvier 2007, le présente également comme un "défenseur des droits culturels des kurdes iraniens".

"Sans une intervention urgente de la communauté internationale, les deux journalistes kurdes risquent d'être exécutés", déclare l'Institut kurde de Paris dans un communiqué.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.