Page Précédente

Au moins 17 morts dans les violences en Irak


Lundi 23 avril 2007 à 09h11

MOSSOUL (Irak), 23 avr 2007 (AFP) — Dix-sept personnes ont été tuées lundi dans les violences en Irak, dont 10 dans l'explosion d'une voiture piégée près du bureau d'un parti politique kurde dans un village à majorité chrétienne, près de Mossoul (nord).

L'attentat visait le siège du Parti démocratique kurde dans le village de Tal Isquf, à 30 km au nord de Mossoul, a précisé à l'AFP le chargé de communication au parti, Abdoul Gani ali.

Des témoins ont indiqué à l'AFP que la voiture piégée était stationnée entre le bureau du parti et le local d'une association villageoise.

Des peshmerga (miliciens kurdes) seraient parmi les victimes, selon ces témoins.

A Bagdad, sept personnes ont été tuées et 14 blessées dans un attentat suicide près d'un restaurant à proximité de la zone verte ultraprotégée du centre de la capitale irakienne, selon un nouveau bilan.

Un précédent bilan faisait état de deux morts et 10 blessés.

Le kamikaze a déclenché sa ceinture d'explosifs près du restaurant Al-Yasimin, à quelques mètres de la porte d'accès principale à la zone verte, ont indiqué des sources du ministère de l'Intérieur.

Cette zone abrite notamment l'ambassade américaine en Irak et les principaux ministères irakiens.

Par ailleurs, une personne a été blessée dans l'explosion d'une voiture piégée sur un parking situé non loin de la zone verte et utilisé par des visiteurs de la mission iranienne, selon des sources sécuritaires.

Dimanche, près de 50 personnes avaient péri dans les violences en Irak.

Ces attaques interviennent moins d'une semaine après une vague d'attentats à la voiture piégée qui a fait 190 morts à Bagdad, en dépit d'un plan de sécurité massif mis en place le 14 février dans la capitale irakienne.

Ce plan prévoit le déploiement de 80.000 militaires américains et irakiens d'ici à juin.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.