Page Précédente

Attentat de Diyarbakir: la justice turque libère quatre personnes


Dimanche 6 janvier 2008 à 18h07

DIYARBAKIR (Turquie), 6 jan 2008 (AFP) — La justice turque a décidé dimanche de remettre en liberté quatre personnes placées en garde à vue après un attentat meurtrier survenu jeudi à Diyarbakir (sud-est), ont indiqué des sources judiciaires.

En l'absence de preuves suffisantes, le tribunal de Diyarbakir chargé d'instruire l'affaire a décidé que les suspects pourraient comparaître libres à leur procès, selon ces sources.

Les quatres hommes avaient été arrêtés vendredi, au lendemain de l'attentat à la voiture piégée qui a fait cinq morts et 68 blessés jeudi dans le coeur de la principale ville du sud-est anatolien, peuplé majoritairement de Kurdes.

La déflagration s'est produite au passage d'un véhicule militaire, près d'une base de l'armée turque. Quatre des morts sont des lycéens qui suivaient des cours privés pour des examens d'admission à l'université dans un bâtiment proche.

Les autorités ont imputé l'attentat au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui a menacé Ankara de représailles après des raids de l'aviation turque contre ses camps dans le nord de l'Irak.

L'état-major turc a confirmé trois raids en Irak depuis le 16 décembre ainsi qu'une opération terrestre de faible ampleur. Au moins 150 militants ont été tués, selon l'armée.

Le conflit kurde a causé la mort de plus de 37.000 personnes depuis 1984, date du début de l'insurrection du PKK.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.