Page Précédente

Armes US aux rebelles kurdes: Ankara demande des explications aux Etats-Unis


Samedi 14 juillet 2007 à 10h08

ANKARA, 14 juil 2007 (AFP) — La Turquie exige des explications des Etats-Unis au sujet de la livraison d'armes américaines aux rebelles kurdes basés dans le nord de l'Irak, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gul, cité samedi par la presse.

Ankara a commencé à enquêter sur cette affaire après qu'un militant du Parti des travailleurs kurdes (PKK) qui s'est rendu ce mois-ci aux autorités turques, eut déclaré avoir vu deux véhicules blindés américains livrer des armes dans un camp du PKK en Irak, à la fontière avec l'Iran.

L'armée turque "a également des soupçons (et) a en sa possession certains documents", a dit le ministre, cité par le journal Radikal.

"Nous avons convoqué l'ambassadeur américain au ministère et nous lui avons montré les documents (...) Il a répondu que ce n'était pas possible, mais a déclaré qu'il allait demander à Washington d'enquêter", a poursuivi M. Gul.

Le ministre a ajouté qu'il avait également soulevé cette question lors d'une conversation téléphonique avec le secrétaire d'Etat américain, Condoleezza Rice, la semaine dernière.

Le gouvernement turc ne supporte plus que les rebelles du PKK puissent continuer à bénéficier d'un sanctuaire dans les zones kurdes du nord de l'Irak, malgré le fait que les Etats-Unis aient également placé le PKK sur leur liste d'organisations terroristes.

La Turquie accuse les Kurdes d'Irak d'aider les rebelles, en armes et en explosifs.

"Nous savons que les Etats-Unis fournissent des armes à l'administration qui gère le nord de l'Irak, et il est tout à fait possible qu'elles finissent dans les mains d'organisations terroristes", a déclaré mercredi l'ambassadeur turc à Washington, Nabi Sensoy.

Le PKK a pris les armes contre le régime d'Ankara en 1984 pour réclamer un territoire autonome dans le sud-est de la Turquie.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.