Page Précédente

"Ali le chimique" sera pendu au Kurdistan irakien (vice-Premier ministre)


Samedi 14 juillet 2007 à 16h46

SOULEMANIYAH (Irak), 14 juil 2007 (AFP) — Le vice-Premier ministre irakien, Barham Saleh, a annoncé samedi que le célèbre cousin de Saddam Hussein, "Ali le chimique", récemment condamné à mort par pendaison pour le massacre de Kurdes en 1988, serait exécuté dans le Kurdistan irakien.

M. Saleh a effectué cette annonce lors d'une réunion organisée au nord de Soulemaniyah par l'association des victimes de Halabja, une organisation caritative représentant des victimes gazées à Halabja en 1988.

La date de l'exécution n'a pas été précisée, l'affaire devant être encore examinée en appel. Toutefois, selon des experts, la requête du condamné a très peu de chances d'aboutir.

Ali Hassan al-Majid, dit "Ali le chimique", avait été condamné le 24 juin à la peine capitale pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis lors d'une campagne d'exécutions de masse et de bombardements chimiques menée au Kurdistan irakien, dans le nord du pays, et baptisée opérations "Anfal".

Deux autres hauts dirigeants de l'ancien régime de Saddam Hussein avaient eux aussi été condamnés à mort par le Haut tribunal pénal irakien pour ce massacre qui avait coûté la vie à 182.000 Kurdes en 1988, selon l'accusation.

L'annonce de ces condamnations avait suscité des scènes de joie dans le Kurdistan irakien, où des voix s'étaient élevées pour demander que les coupables soient exécutés dans cette région.

Jeudi, un conseiller du Premier ministre irakien avait affirmé que les autorités irakiennes examinaient la possibilité d'exécuter "Ali le chimique" dans le Kurdistan irakien si sa condamnation à mort était confirmée en appel.

"Des milliers de nos citoyens kurdes ont demandé qu''Ali le chimique' soit pendu au Kurdistan", avait déclaré l'AFP Bassim Ridha, conseiller de Nouri al-Maliki.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.