Page Précédente

Syrie: l'alliance anti-EI avance à l'ouest de Raqa


Samedi 3 juin 2017 à 10h51

Beyrouth, 3 juin 2017 (AFP) — L'alliance arabo-kurde soutenue par Washington s'est emparée de nouveaux territoires à l'ouest de Raqa, se rapprochant un peu plus de l'assaut final sur le principal fief du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), qui mènent l'offensive depuis novembre pour reprendre la région de Raqa, est parvenue à encercler la ville par le nord et l'est et s'en rapproche à présent par l'ouest.

Ses combattants se sont emparés vendredi soir de la ville d'al-Mansoura, à environ 20 km au sud-ouest de Raqa, a rapporté l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme (OSDH). Samedi, ils ont mis la main sur le barrage d'al-Baath, adjacent à la ville.

Le porte-parole des FDS, Talal Sello, a confirmé à l'AFP cette avancée à l'ouest sans donner plus de détails.

"Cette progression va permettre aux FDS d'étendre leur contrôle sur les rives sud de l'Euphrate et de renforcer le front ouest de Raqa avant le lancement de l'ultime bataille pour chasser l'EI de la ville", a rapporté à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "Nous sommes aux portes de la bataille finale".

Al-Mansoura et le barrage d'al-Baath sont passés au peigne fin "pour désamorcer les mines et traquer les derniers jihadistes", a précisé M. Abdel Rahmane.

Selon le porte-parole des FDS, l'avancée sur le front ouest s'inscrit dans le cadre des derniers préparatifs avant le lancement de l'assaut sur Raqa. Les FDS ont reçu "des armes et des équipements perfectionnés de la coalition internationale (...) en vue du lancement de la bataille de Raqa, qui est très proche", a rapporté Talal Sellou.

"Les FDS encerclent déjà le nord et l'est et s'efforcent à présent de renforcer le siège à l'ouest", a-t-il ajouté.

Les jihadistes peuvent toujours quitter Raqa par le sud, en traversant l'Euphrate, mais les FDS ne prévoient pas de boucler l'accès sud de la ville avant de la bataille finale.

"Les FDS n'ont pas besoin d'isoler Raqa par le sud car les avions de la coalition peuvent frapper les jihadistes lorsqu'ils traversent le fleuve", a précisé M. Abdel Rahmane.

La coalition dirigée par Washington fournit aux FDS des armes, un appui aérien et les assiste au sol avec des conseillers.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.