Page Précédente

Ankara lance une riposte en Irak après l'attaque à Erbil


Jeudi 18 juillet 2019 à 23h57

Ankara, 18 juil 2019 (AFP) — La Turquie a lancé jeudi son opération aérienne "la plus étendue" contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Irak en réponse à l'attaque qui a causé la mort d'un diplomate turc la veille à Erbil, a annoncé le ministre de la Défense Hulusi Akar.

"A la suite de l'attaque cruelle à Erbil, nous avons lancé notre opération aérienne la plus étendue sur Qandil et porté un coup sévère au PKK", a déclaré le ministre turc, selon des propos rapportés sur le site du ministère.

Mercredi en début d'après-midi, un homme armé a tiré sur des employés du consulat général de Turquie dans un restaurant d'un quartier très fréquenté d'Erbil, capitale du Kurdistan irakien, frontalier de la Turquie.

Ankara a rapidement déploré la mort dans cette attaque de l'un de ses diplomates, Osman Köse, enterré jeudi dans la capitale turque.

Des sources en Irak affirment que le vice-consul turc et deux civils irakiens ont perdu la vie dans l'attaque.

La Turquie mène depuis mai une opération militaire au Kurdistan d'Irak contre le PKK, qualifié d'"organisation terroriste" par Ankara, l'Union européenne et les Etats-Unis, notamment à Qandil et Sinjar où le groupe dispose de bases arrières.

Même si un porte-parole de la branche armée du PKK, Dyar Denir, a affirmé n'avoir aucun lien avec cette fusillade, de nombreux experts irakiens ont déjà pointé du doigt la probable responsabilité du groupe, qui a récemment annoncé la mort de commandants kurdes lors de raids turcs.

Dans l'opération lancée jeudi, l'armée turque a détruit notamment des abris, refuges et grottes appartenant au PKK, selon M. Akar, qui a promis que "la lutte contre le terrorisme se poursuivra avec une détermination croissante et jusqu'à ce que le dernier terroriste soit neutralisé".

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.