Page Précédente

Des experts de l'ONU demandent à l'Iran de gracier un Kurde


Jeudi 19 avril 2018 à 10h54

Genève, 19 avr 2018 (AFP) — Trois experts de l'ONU sur les droits de l'Homme ont appelé jeudi l'Iran à annuler une peine de mort infligée à un Kurde iranien, qui aurait également été torturé en prison.

Ces experts, parmi lesquels figurent le rapporteur spécial de l'ONU sur la torture et l'expert sur les exécutions sommaires, ont affirmé dans une déclaration conjointe que l'exécution de Ramin Hossein Panahi, qui aurait été arrêté en juin 2017 pour appartenance présumée au groupe nationaliste kurde Komala, "serait inadmissible".

La Cour suprême d'Iran a apparemment confirmé la sentence de mort début d'avril, ont-ils précisé.

"Nous sommes profondément inquiets par les informations selon lesquelles M. Panahi a été la victime de violations des droits humains avant et pendant son procès, notamment l'isolement, la torture, les mauvais traitements, l'impossibilité d'avoir accès à un avocat et à des soins médicaux", ont-ils souligné.

Il aurait également entamé une grève de la faim au début de l'année, selon ces experts, qui s'inquiètent de son état de santé et demandent "expressément au gouvernement d'Iran d'annuler cette sentence".

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.