Liberation.fr | Par KENDAL NEZAN *

Les chiites auraient pu faire un usage modéré de leur victoire et partager le pouvoir avec les sunnites et les Kurdes. Partage d’ailleurs prévu dans la Constitution irakienne.


  

Institut kurde de Paris | Par Kendal Nezan

La disparition de Nelson Mandela a suscité une grande émotion au Kurdistan où on se souvient avec gratitude de ses prises de position en faveur du peuple kurde dans les années 1990.


  

Rue89.com | Kendal Nezan, président de l’Institut kurde de Paris

L’événement est passé inaperçu dans nos médias. Pourtant il est de portée régionale et constitue par les temps qui courent l’une des rares bonnes nouvelles qui nous arrivent du Proche-Orient.


  

Par KENDAL NEZAN Président de l’Institut kurde de Paris

L’Irak, dix ans après : une ébauche de renaissance inespérée.


  

Lemonde.fr | Par Kendal Nezan, président de l'Institut kurde de Paris

La communauté kurde a été bouleversée par l'assassinat le 9 janvier, à Paris, de trois militantes kurdes.

L'une d'elles, Sakine Cansiz, était une figure historique du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), à la création duquel elle avait participé au côté d'Abdullah Öcalan. Arrêtée dès 1979, elle a passé douze ans dans les terribles geôles turques. Ses tortionnaires ont poussé la barbarie jusqu'à la mutiler au niveau des seins.


  

Institut François Mitterrand | La lettre n°42 | par Kendal Nezan

Il y a un an, à l’annonce de la mort de Danielle Mitterrand le Parlement du Kurdistan irakien décréta un Deuil national, les drapeaux furent mis en berne et les chaînes de télévision interrompirent leurs programmes pour diffuser des émissions spéciales.


  

Reclus dans un village, "quelque part dans le sud de la Suède", Abdülkadir Aygan vit sous la protection des services secrets suédois. Et pour cause : ce réfugié fait trembler la Turquie à chacune de ses révélations. Ancien membre de la rébellion kurde du PKK, il a été "retourné" par l'armée turque dans les années 1990. Il a alors collaboré avec le Jitem, une cellule clandestine de la gendarmerie chargée de la lutte antiterroriste. Pendant dix ans, il a pris part aux crimes perpétrés dans le sud-est de la Turquie, au plus fort de la "sale guerre" menée par l'armée contre les rebelles kurdes et une population accusée de les soutenir. Abdülkadir Aygan a quitté la Turquie en 2003. Aujourd'hui, il parle.


  

5 mars 2009 | Le Nouvel Observateur - 2313 | Pascal Mérigeau

Plongée dans l'enfer de Calais, «Welcome» frappe fort et fait événement partout où il est montré. Entretien avec le réalisateur, Philippe Lioret


  

France 24 | Jeudi 19 février 2009 | Par Assia Shihab

Durant la guerre opposant l'armée au PKK, des milliers de Kurdes ont "disparu" alors qu'ils étaient en détention. Pour les familles, le procès d'une unité de la gendarmerie turque opérant à l'époque fait renaître des espoirs de justice.


  


n° 886 - 25 oct. 2007 | En couverture / L'étincelle kurde

Les Kurdes n’ont jamais montré, dans leurs médias ou à travers les journalistes kurdes travaillant dans les journaux de Bagdad, autant d’attachement à l’Irak, à sa souveraineté et à son pétrole que depuis qu’une menace d’invasion turque plane sur le Kurdistan irakien.