Le Monde | 27 février 2016

DÉBATS


Victime de l’Histoire, les Kurdes envisagent de créer un Etat dans le nord de l’Irak. Cette option est-elle crédible en contexte de guerre au Proche-Orient et de rivalités internationales ?

 

Vers un Kurdistan irakien indépendant ?


  

Femmes contre Daech

Diffusée le 01/03/2016 sur la Chaine LCP, Assemblée Nationale.

Face à Daech, des centaines de jeunes femmes kurdes ont pris les armes et se battent tous les jours, en première ligne de front. Armées de leur courage, de leur détermination et de leurs "youyous" elles font fuir les djihadistes.

Qui sont-elles ? Pourquoi se sont-elles engagées dans la guérilla ? Viyan, 25 ans, snipeuse, est l'une des plus jeunes commandantes de la guérilla. Ararat, 25 ans également, est directrice d'un centre d'entraînement. Elle forme les recrues féminines. Toutes deux font partie des "Unités de Protection de la Femme", les brigades féminines de la guérilla kurde (YPJ).

La réalisatrice les a suivies dans leur quotidien, sur le front, dans leurs bases, dans leurs villages natals, pour comprendre les raisons de leur engagement, la réalité de leur combat, les souffrances physiques et morales qu'il implique.

Au-delà de cette guerre d'usure contre les djihadistes, l'engagement dans la guérilla représente aussi pour ces femmes kurdes, privées d'école et mariées jeunes, la seule voie d'émancipation.


  

LIBÉRATION 02/03/2016 | Par Oriane Verdier, Envoyée spéciale à Kirkouk (Irak)

REPORTAGE
Des forces ­armées ­kurdes ­peshmergas, le 11 janvier ­à Kirkouk. Photo Marwan Ibrahim. AFP

Frontières. Dans le nord de l’Irak, les peshmergas, qui ont creusé un long fossé autour de cette ville multiethnique pour se protéger de l’Etat islamique, sont soupçonnés de vouloir annexer, à terme, ce territoire au Kurdistan.


  

Dans le Kurdistan irakien, au nord du pays, les Peshmergas (combattants kurdes) font la loi. D'un côté, ils contrent le groupe Etat islamique, mais par ailleurs, ils sont aussi accusés de vouloir redessiner la frontière à coups de tranchées. L'armée irakienne a envoyé des hommes pour reprendre le contrôle de cette région semi-autonome.


  

mardi 01 mars à 23h20 (52 min)

Les Kurdes se battent depuis des décennies pour être reconnus comme une nation souveraine. Déchirés entre quatre pays, la Syrie, l'Irak, l'Iran et la Turquie, ils ont toujours été victimes des tractations entre puissances. Pour la première fois, la guerre qui a ravagé l'Irak, puis la Syrie, et qui implique fortement la Turquie, permet d'envisager la création d'un Kurdistan indépendant.


  

France24.com | La Turquie a bombardé les positions kurdes syriennes situées à quelques kilomètres seulement de sa frontière dans la région d’Azaz au nord d’Alep. Les Kurdes syriens sont très actifs dans la région et combattent notamment contre l’organisation État islamique.


  

 

LIBERATION |

Le 15 janvier, des universitaires turcs ont été interpellés pour avoir signé un appel réclamant la fin de l'offensive militaire anti-PKK dans le Sud-Est, à majorité kurde.


  

LE FIGARO | DELPHINE MINOUI
@DelphineMinoui ENVOYÉE SPÉCIALE A DIYARBAKIR

Dans les villes kurdes, les civils paient le prix fort de la rupture du cessez-le-feu entre l'armée et les rebelles du PKK.


  

Chers amis de l’Institut kurde,

Nous venons de passer une année particulièrement difficile où la question de la survie de notre institut s’est posée.


  

Liberation.fr | Par Kendal Nezan

Les Turcs votent le 1er novembre pour la deuxième fois en quatre mois pour élire leur Parlement. Entre-temps, le pays a basculé dans une situation quasi insurrectionnelle. L’attentat du 10 octobre, qui a fait 102 morts lors d’une manifestation des principaux syndicats et partis d’opposition, dont les pro-Kurdes, est comparé à un 11 Septembre turc.